21.8.13

La charte des valeurs québécoise : Le PQ serait-il un parti radical ?


Pour le philosophe Charles Tayllor : il s’agit d’un « acte d’exclusion absolument terrible »

Le gouvernement du parti québécois et son leader Pauline Marois, au lieu de consentir leurs efforts pour créer des emplois, ils se préoccupent par des choses le moins qu’on puisse dire qu’ils sont racistes et radicales.

Les signes religieux :
Madame Marois ! Savez-vous que même dans la Nasa, travaille une femme voilée ? 
Aux Etats-Unis, Tahani Amer, musulmane voilée, est un bon exemple pour nous tous. 

Il faut oser dire que c’est le Hijab ou foulard musulman et le Yalmukah juif qui sont visés, et ce n’est pas les signes religieux, l’essentiel chez le citoyen, le bon citoyen je veux dire.. qu’il soit servi avec du professionnalisme et loyauté, une fonctionnaire qu’elle soit voilée ou non, ne devrait pas poser de problème à personne sauf au PQ . il faut dire que les gens qui sont gênés par une fonctionnaire juste parce qu’elle porte le Hijab ou encore par un juif qui porte le Yalmukah, ils devraient revoir leur système de valeurs et s’ouvrir de plus en plus sur le monde.

La langue française : 
La question de la langue française est l’une des éléments qui constitue la base de l’idéologie du parti, un exemple parmi plusieurs d’autres, le PQ souhaite forcer un magasin comme Future Shop de changer sa dénomination pour qu’elle devienne la boutique du future, une mesure qui me parait personnellement inusitée, voire même un peu débile. Aujourd’hui nous avons besoin de créer des emplois et des richesses, Que Future shop, Best Buy ou tout autres magasins choisissent une dénomination en anglais ou même en hébreu ne devrait pas poser de problème dans la société québécoises, tant que ses magasins sont des entreprises citoyennes qui payent leurs impôts et emplois des gens.

En attendant la rentrée politique et la fameuse charte d’exclusion, mon blog sera à l’affût des déclarations de notre cher gouvernement pour dénoncer ses mesures d’exclusions  qui sont contraires à la charte canadienne des droits et libertés !

RM /août 2013

Aucun commentaire:

Publier un commentaire